logo éditions domens Nouveautés

RETOUR PAGE D'ACCUEIL

RETOUR PAGE CATALOGUE

                 

 

Frédéric Jacques Temple : les cent ans

Actes de la journée d’étude de l’université Paul-Valéry Montpellier 3
réunis par Pierre-Marie Héron & Marie Joqueviel-Bourjea

ISBN : 978-2-35780-145-5    18 euros
Depuis le colloque international qui lui a été consacré à Cerisy-la-Salle en août 2015, l’aventure de vivre, d’écrire et de publier a continué pour Frédéric Jacques Temple, soutenue jusqu’au dernier souffle par une petite musique dont un poème de Sirventès donne la note presque unique : « Attention à ne pas éteindre en toi le soleil ». Dans une vie de moins en moins voyageuse a continué de monter et s’épanouir en livres une ardeur à dire, très simplement : « C’est moi. » Puis, le 5 août 2020, Temple s’en est allé. À l’heure de son centenaire en 2021, l’université Paul-Valéry Montpellier 3 lui a rendu hommage en consacrant une journée d’étude aux œuvres postérieures à 2015 : « Une longue vague porteuse », « Dans l’erre des vents », « Divagabondages », « Par le sextant du soleil ». Place a été faite aussi aux commencements du poète, ainsi qu’aux nombreux livres à petit tirage réalisés au long de plusieurs décennies avec le peintre Alain Clément, qui évoque leur amitié et leurs collaborations. En contrepoint et prolongement des études sur l’œuvre, Camille Charvet, sa petite-fille, nous raconte ce que furent les dernières années d’un écrivain qui, « au-delà de l’attachement, de l’affection, du plaisir à être ensemble », donnait à ses proches « l’impression merveilleuse de côtoyer une forme de mythe, un mythe certes intime, familier, mais un mythe tout de même ». Lire l’œuvre de Temple communique une extraordinaire impression de vitalité indomptable, désirante jusqu’au bout, et l’on est pris d’un immense respect devant ce grand, ce très grand vivant, joyeux de le retrouver intensément tel qu’en lui-même dans ses livres.
Pierre-Marie Héron et Marie Joqueviel-Bourjea sont professeurs de littérature française à l’université Paul-Valéry Montpellier 3.

 

MEKTOUB !

Soufyan Heutte

Récit

isbn 9782357801394     12 euros

 

24 heures. Un père, un fils. Qui ne se parlent. Qui s'évitent autant qu'ils se fuient. Une mère au milieu. Qui tient malgré tout. Malgré eux. L'histoire se passe à Montpellier. Dans le quartier de La Paillade. Le récit d'une relation construite sur les reproches et les non-dits.
Le livre en tant qu'objet est un personnage de l'histoire. Il n'y a ni début, ni fin, ni sens.
Les mots sonnent et forment une rythmique qui joue le rôle de bande sonore. L’intention est de conter ce qui ne se dit. Ce qui se vit dans l'intimité des familles. Dans la pudeur des faibles lueurs. Ce récit renseigne sur son monde. Sur sa réalité. Une sorte de biopsie.

Pailladin et éducateur auprès des jeunes en situation de délinquance, Soufyan Heutte a déjà publié un premier roman Mes poings sur les I, qui déjà décrivait avec poésie cette banlieue qui l’imprègne tant.

Illustration de BAM

 

 

CONVERSATIONS DANS LA BIBLIOTHEQUE

avec Pascal Plat

François-Bernard MICHEL

ISBN : 978-2-35780-138-7    14 euros

« J’ai toujours eu dans l’esprit sans bien m’en rendre compte, une sorte de balance.
Sur un plateau il y avait la douleur, la mort, sur l’autre la beauté la vie. »
Cette phrase de Philippe Jaccottet couvre d’un calque les conversations que nous avons partagées, elle reflète la profondeur et la complexité d’un homme qui a conjugué la pratique de la médecine et l’écriture, côtoyé ceux qui souffrent et apprécié la quintessence des arts et de la nature.

François-Bernard Michel est l’un des tout premiers allergologues français, à la réputation internationale. Il est par ailleurs membre de l’Académie Nationale de Médecine et de l’Académie des Beaux-Arts. Il a publié de nombreux ouvrages, notamment Le souffle coupé, primé par l’Académie Française chez Gallimard.

Pascal Plat ancien libraire, consacre actuellement sa vie professionnelle à l’édition et à des activités de journalisme littéraire. Ses liens amicaux avec des artistes et nombreux écrivains constituent le terreau d’une culture qu’il aime faire partager.

 

LA BELLE NANI

François-Bernard MICHEL

Roman

isbn 9782357801363     15 euros

 

S’ouvrant sur une rencontre avec une belle inconnue au musée Fabre de Montpellier, ce récit l’associe à un portrait du Louvre peint par Véronèse, qui se déploie en deux occurrences opposées.
À la première, brève et lumineuse, s’en substitue une autre, dont les perspectives grandioses se mueront en cauchemars. Séduction, jalousie, tendresse, absence rythment ce roman au gré des variations amoureuses et du jeu des sentiments.
Les souvenirs des années de conflits reviennent en mémoire au fil des pages, resurgissent loin de la Seconde Guerre mondiale, reliés au présent par les pires révélations.
L’art des peintres dont les œuvres jalonnent cet ouvrage, de l‘Antique ou du Contemporain, finira-t-il par réaliser la prédiction du prince Muychkine de Dostoïevski, L’art sauvera-t-il le monde ?

François-Bernard Michel, après une carrière de soignant, enseignant et chercheur à la faculté de médecine de Montpellier, a présidé plusieurs institutions dont l’Académie nationale de Médecine et l’Académie des Beaux-Arts. Il a publié de nombreux ouvrages : essais, romans et livres d’art.


 

 

SETE EN CHANSONS
Traditions chansonnières du quartier maritime de Sète

Balaruc-lesBains - Balaruc-le-Vieux - Bouzigues - Frontignan - Loupian - Marseillan - Mèze

ISBN : 978-2-35780-132-5    25 euros
Depuis la création du port en 1666, à Sète, chaque réjouissance collective est toujours accompagnée de chansons, que soit à la barraqueta, aux joutes, dans les rues du Quartier Haut, lors des défilés cérémoniels, au bord des canaux ou dans les repas de famille. Ce recueil vous offre une rencontre avec la tribu d’irréductibles Sétois aujourd’hui au cœur de cette pratique chantée populaire – ou les hautbois et les tambours ne sont jamais loin ! qui a eu bien du plaisir à partager son vaste répertoire.
Voilà un florilège de chansons anonymes et de créations chansonnières de Sète et du bassin de Thau reflétant la vie quotidienne de « l’Île singulière », avec ses tonneliers, ses pêcheurs, ses vendeuses de pâtes et ses personnages hauts en couleur, mais aussi la diversité de ses cultures : chansons en français, en occitan, en « sétois », en napolitain... Chanteurs, musiciens et collecteurs de la tradition orale languedocienne, Jean-Michel Lhubac et Marie-José Fages ont sélectionné 110 chants interprétés pour la plupart entre 2019 et 2021 par une trentaine de chanteurs-chansonniers. Le recueil livre les paroles et la musique de chaque chant et permet d’entendre – et souvent de voir ! – les passeurs de mémoire les interpréter eux-mêmes grâce à des QR codes ou aux références dans les bases de données numériques.

Chaque volume de la collection « Patrimoine des gens de mer », créée par l’Office pour le Patrimoine Culturel Immatériel, s’inscrit dans un vaste projet valorisation de la culture populaire d’un port (Fécamp, Le Havre, Douarnenez, Le Golfe du Morbihan, Les Sables-d’Olonne…)
Coédition OPCI - Eurotambfi - Domens

 

 

AU SUD DE MOLIERE

Claude Alranq

Roman

isbn 9782357801295     18 euros

 

À l’occasion du quatre centième anniversaire de la naissance de Molière, un antiquaire de Pézenas est sélectionné par un réalisateur américain. Son rôle sera celui du charretier de la jeune troupe qui parcourut le sud de la France de 1645 à 1657 : les douze années les moins connues de la vie de Molière.
L’acteur raconte cette aventure, mêlant l’expérience contemporaine d’un tournage cinéma et la réalité historique du jeune Molière à la recherche de son art et de sa raison d’être. Ainsi découvre-t-il le parcours initiatique qui fera de l’apprenti Poquelin le maître compagnon Molière.
Quant à lui, il découvrira comment un amateur d’aujourd’hui peut devenir le premier Mascarille.

Claude Alranq, né en 1947 à Pézenas, est comédien, auteur dramatique, metteur en scène et conteur français. Chercheur dans le domaine de l’ethnoscénologie, il a fondé, en 2000, la licence professionnelle « Acteur-Sud ». Il a enseigné à l’Université de Nice. Il est le fondateur du « Teatre de la Carriera ». Il collabore actuellement à plusieurs chantiers associant traditions et imaginaires, transmission et création.




 

VOUS AVEZ DIT JANINE

André Miquel

ISBN : 978-2-35780-127-1    14 euros

« Un seul être vous manque… », un être que l’on voudrait rappeler pour toujours. Mais où puiser dans le trésor d’une vie partagée soixante-treize ans durant ? Autant se fier à la spontanéité d’un souvenir transcrit en attitudes, gestes, paroles, comportements, bref tout ou partie de ce qui compose le portrait d’une femme qui revit enfin, et pour toujours, le livre refermé.
André Miquel est historien, arabisant français, spécialiste de la langue et de la littérature arabes. On lui doit des travaux importants sur la géographie du monde arabe et sur Les Mille et Une Nuits. Il est également l’auteur, aux éditions Domens, de Beau calcaire, notre mémoire, Jusqu’à 16 ans, Pour un adieu, Les Amants de Clamouse, mais aussi de Le Vieil Homme et le Vent, Schéhérazade encore, et Un Arabe de siècle en siècle.

 

 

 

LA MORT ROSE Lettres de sa servante à Saint-Pol-Roux

Lydie Parisse et Yves Gourmelon

Roman

isbn 9782357801264     18 euros

 

C’est au poète assassiné Saint-Pol-Roux que Vercors dédie sa nouvelle Le Silence de la mer, publiée clandestinement en février 1942 et premier livre des éditions de Minuit.
En réalité, celle qui a été assassinée cette nuit-là, c’est Rose, la servante de Saint-Pol-Roux. Le poète, lui, est mort de chagrin le 18 octobre 1940.
Cet ouvrage de fiction évoque les trente dernières années de la vie du poète et de ses proches, à travers les lettres imaginaires de sa servante Rose, qui, entrée au service du poète en 1915, à quinze ans, ne sait pas qu’elle va aussi entrer en poésie.
Le poète recevra les visites de Louis-Ferdinand Céline, de Max Jacob et de Jean Moulin, d’André Breton, de Paul Valéry, et le manoir sera lié au destin de Victor Segalen, de Villiers-de-L’Isle-Adam, d’André Antoine et de bien d’autres...
Yves Gourmelon et Lydie Parisse ont décidé d’écrire ce roman à quatre mains, après avoir publié chacun de leur côté un livre autour de l’histoire d’une Bretonne et d’un soldat allemand sur la presqu’île de Crozon dans les années quarante. Lettres de l’ami allemand (2018) de Yves Gourmelon, et L’Opposante de la presqu’île (2020) de Lydie Parisse, deux récits publiés aux éditions Domens.



SUR MON CHEVAL

Frédéric Jacques TEMPLE

Poèmes

Fac-similé de l’édition d’Edmond Charlot, 1946
augmenté d’une postface de Claude Leroy.

isbn 9782357801202     12 euros


« Sur mon cheval aura été pour Frédéric Jacques Temple le viatique d’un long voyage d’écriture qui a duré trois quarts de siècle. Mieux que le chef-d’œuvre inconnu, c’est le vivier de son œuvre. » Claude Leroy

 

 

MISERE DE LA KABYLIE

Albert CAMUS

Edition intégrale établie, présentée et annotée par François Bogliolo

isbn 9782357801059     18euros

 
 
 

Voici le double projet – jamais encore réalisé – de cette édition : publier de façon autonome et dans son unité mots-photos « Misère de la Kabylie », enquête d’Albert Camus parue dans Alger républicain du 5 au 15 juin 1939 : onze articles du reporter, accompagnés des vingt-trois photographies qui depuis quatre-vingt ans échappent au regard du lecteur de Camus. Or, très loin de célébrer un pays pour touristes, l’iconographie de 1939 montrait l’insoutenable misère et interpellait le lecteur indifférent :
« Vois où ta politique a mené la Kabylie. Agis. Tout peut changer ! »
Notre publication souhaite donc présenter ces clichés, en dépit d’un difficile rendu, dans un format proche de l’original. Choisis, intégrés avec soin dans la composition du journal, ils apportent un point de vue inédit tant sur le texte que sur le travail de journaliste en période de censure coloniale (décret Régnier). Par ailleurs, la présente édition tente de répondre à l’interrogation du lecteur curieux d’aujourd’hui : Qui tenait l’appareil photo ?

François Bogliolo, enseignant chercheur, professeur des universités (littératures latino-américaines et francophones). Postes à Dakar, Nouméa et Besançon. Services culturels des ambassades de France : Dakar, Beyrouth, Bogotá.
Depuis 2005 ses recherches portent sur les éditions Edmond Charlot et les « petits textes » égarés de l’œuvre d’Albert Camus.

 

LE SILENCE ENTRE LES PORTES

Roger Aïm

Poésies fugitives

Préface de René Frégni

 

isbn 978-2-35780-137-0      13 euros

 

La pluie. Pas n’importe quelle pluie. Une pluie fragile, délicate, amie, celle qui ne fait pas hâter le pas. Elle tombait d’un grand ciel plat, sous elle j’étais à l’abri, maintenu en moi-même, traversé par un voile de mélancolie. Cette phrase serait sans vérité si je n’ajoutais pas que je pensais à toi.

Roger Aïm, passionné de littérature et de poésie, fervent admirateur de l’œuvre de Julien Gracq, consacre désormais son temps à l’écriture.

 

DEHORS NE VEUT PLUS DE NOUS

Roger Aïm

Poésies fugiitives

isbn 9782357801165     12euros

 
Dehors, le large azur envahit un ciel de gloire, les pruniers en fleurs réjouissent les prés, les bouquets de giroflées et de campanules colorent les pierres. Le printemps nous tend la main, nous tente, mais c’est un triste beau temps, dehors ne veut plus de nous.


Roger Aïm, vit près de Nice à Tourrette-Levens.
Passionné de littérature et fervent admirateur de l’œuvre de Julien Gracq, il consacre désormais son temps à l’écriture.

 


IL N'Y A PAS DE GESTE MINUSCULE

Bernard LAGARRIGUE

Roman

isbn 978-2-35-780-111-0     16 euros

 

 

Un hameau perdu aux rives de plateaux isolés. Un homme solitaire venu là, à la recherche d’une raison d’être. Un hiver précoce, neiges, frimas, brouillards. Et, dans un dédale de buissons, de ruines, une femme et une fillette.
Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ?
Et ce solitaire, qui est-il ?
Lui, moi, vous ? Quiconque ouvre sa porte à l’Inconnu. Quelle que soit son origine, sa religion, sa couleur de peau...

Audois né à Rodez, Bernard Lagarrigue est diplômé de l'école de journalisme de Strasbourg. Journaliste indépendant pendant plusieurs années, il rejoint France 3 Alpes en 1982, puis France 3 Languedoc-Roussillon en 1990. Jusqu'à son départ il y présentera le journal télévisé et animera une émission politique hebdomadaire. Bernard Lagarrigue a publié aux éditions Domens Jean Huillet, La voix du peuple vigneron et Un été 37.

 

 

 

L'OPPOSANTE DE LA PRESQU'ÎLE

 

 

 Lydie PARISSE

 isbn 978-2-35780-110-3     13 euros

"Une bouleversante adresse aux vivants
et un témoignage sidérant sur le 4e âge"
Valérie Hernandez,
La Gazette de Montpellier


Presqu'île de Crozon.
Dans un émouvant compte à rebours, l'Opposante, cette Bretonne de 97 ans, prend enfin la parole. Avec lyrisme et poésie, elle évoque, au moment de sa mort, le temps de sa jeunesse pendant l'Occupation allemande, celui des derniers jours de sa vie...


Lydie Parisse est écrivaine, metteuse en scène et maître de conférences à l’université de Toulouse 2, où elle enseigne les ateliers d’écriture dans le master création littéraire. Elle publie des fictions dramatiques et des essais sur la littérature, l’art et le théâtre d’aujourd’hui. Son activité artistique et son activité de chercheuse sont étroitement liées. Née en Lorraine, elle est liée à la Bretagne par sa belle-famille.

Découvrez un extrait en vidéo de   L'Opposante de la presqu'île

 

 

L'Opposante de la presqu'île (version illustrée)

Roman illustré par l'autrice

Lydie Parisse

Préface de Serge Pey
isbn 978-2-35780-125-7      20 euros

 

 

« Une bouleversante adresse aux vivants
et un témoignage sidérant sur le 4e âge. »
Valérie Hernandez, La Gazette de Montpellier


« Avec beaucoup de simplicité, de décalage aussi,
le récit nous tient de bout en bout par son esprit, coquin, par la poésie qui s’y glisse à chaque instant. »
Virginie Mailles Viard, Le Matricule des Anges


Presqu’île de Crozon.
Dans un émouvant compte à rebours, l’Opposante, cette Bretonne de 97 ans, prend enfin la parole. Avec lyrisme et poésie, elle évoque, au moment de sa mort, le temps de sa jeunesse pendant l’Occupation allemande, celui des derniers jours de sa vie...


Lydie Parisse est écrivaine, metteuse en scène et maîtresse de conférences à l’université de Toulouse 2.
Pendant des années, elle a réalisé des dessins au feutre et à l’aquarelle, et des carnets d’écriture sur les lieux du roman L’Opposante de la presqu’île en Finistère, sur la presqu’île de Crozon, et également sur l’île d’Ouessant. Une première exposition a lieu à la librairie Dialogues à Brest du 3 juillet au 1er septembre 2021.

 

 

 

 

CAHIERS DE LA MÉDITERRANÉE
CUADERNOS DEL MEDITERRANEO

Patricio SANCHEZ ROJAS

Poèmes

isbn 978-2-35-780-108-0     12 euros

 

Patricio Sánchez Rojas est poète, enseignant, traducteur et animateur d’ateliers d’écriture. Né au Chili, il passe son enfance à Talca et à Valdivia. En 1977, sa famille est expulsée du pays et s’installe à Paris. Il travaille à l’Institut Claparède de Neuilly et dit ses poèmes au Centre Pompidou. Il poursuit ses études hispaniques à Montpellier et à Madrid. Naturalisé français en 1993, il séjourne quelques années à Portland. À son retour, il enseigne l’espagnol au lycée et dans les universités de Nîmes, Avignon et Montpellier. Ses poèmes figurent dans diverses revues de littérature et anthologies françaises, hispanophones et italiennes. Il a reçu de nombreuses récompenses littéraires au Chili, en Espagne et en France. En 2014, il participe au Festival Voix Vives de Tolède, la même année il rejoint l’équipe des animateurs du Festival Voix Vives de Sète. En 2018, il participe au Ramallah Poetry Festival. Il est membre de la Maison de la poésie Jean Joubert de Montpellier.
Il est l’auteur de plusieurs ouvrages : Le Parapluie rouge, (Domens, 2011), Terre de feu suivi de Nuages, (Domens, 2013), Les Disparus, (La rumeur libre, 2017), La Mer est ma boussole, (Collection Rivières, 2018), Le Chemin avant le jour (Grandir, 2018), entre autres.

Deux grenades
scintillent
dans ma mémoire
Quand ma pensée
s’envole
comme un oiseau
Que le vent
cisèle entre
les vagues.

 

ROUGE ENFANCE

Jeanne BASTIDE

Récit

isbn 978-2-35780-109-7      11 euros

 

Te souviens-tu ? demande l’arbre rouge.
La petite fille court après l’ombre de la grand-mère qu’elle est devenue.
Vertèbre après vertèbre, remonte l’épine dorsale de la vie. Comme si ce moment lui avait été promis de tout temps où son corps se lèverait pour recoudre l’histoire.

Jeanne Bastide, méditerranéenne se consacre à l’écriture, la sienne, celle des autres. Elle anime des ateliers d’écriture.
Rouge enfance est son troisième livre aux éditions Domens, après Le jour se déplie et Quand les vignes crient leur solitude.
Elle nous invite ici à partager un récit poétique de transmission, accompagnée par les photographies de Paul-Emile Objar.

 

 

LES REFLETS DU VERBE

Hamid Larbi

Poèmes

Calligraphies de Hassan Majdi

isbn 9782357801028     11euros

 
 
« Dans ce recueil, nous sommes mis à l’épreuve, interrogeant notre propre traversée, intervalle calligraphié avec subtilité, d’écueils, jusqu’à l’accueil instant. Aucune frontière n’est tracée de façon précise. De l’inspire à l’expire, nous sommes pénétrés par ce souffle. Du verbe au faire, agir le sens où se structure l’humain de l’intime à l’ultime... Les reflets du verbe, recueil de poésie de Hamid Larbi, vous offre l’étincelle de conscience aux caresses de l’instance. Un merveilleux voyage cœur, corps et âme. »
Fanny Abadi, artiste peintre

Journaliste et poète, né à Alger, Hamid Larbi vit et travaille à Montpellier. Auteur d’essais et de recueils de poésie traduits en espagnol, en italien, en arabe, en berbère et en russe, sa poésie prend sa source dans les profondeurs de l’âme humaine qui évolue vers un réalisme lyrique. En 1995, à Milan (Italie), il reçoit le prix en journalisme du Cercle de la presse de Milan pour « Giornalistà estera ». En janvier 2018, en France, il lui a été décerné le prix du Concours International de poésie, « L’Amour de la liberté », de l’Académie Européenne des Sciences des Arts et des Lettres (l’AESAL) accompagné de la Médaille commémorative Taras Chevchenko et a été élu membre de cette Académie.

 

LA VRAISEMBLABLE ASCENSION DE JOHN COLTRANE

Jean-Michel HIRT

978-2-35780-099-1   12 euros
« De sa vie, chacun est le porteur de valise. La mienne avec ses étiquettes d’hôtels qui bariolent son cuir en tous sens me vient du fond des âges sombres, un long périple, depuis Buchenwald jusqu’à New-York ; et depuis qu’elle m’appartient, je l’accompagne. Outre ce que l’on glisse dans une valise – objet aussi indispensable qu’un miroir pour un être humain –, celle-ci contient les notes précieuses d’un chef d’œuvre, gravées dans un microsillon dû à John Coltrane, A Love Supreme. Depuis l’adolescence, je n’ai cessé d’écouter cette suite musicale : elle est le fruit d’un saxophoniste exceptionnel qui m’a appris à entendre ce que les hommes ne parviennent pas à dire. »
Voici ce qu’Ismaël, l’auteur de ce récit né de la rencontre d’une valise et d’un microsillon, partage avec ses amis, lors d’une nuit d’été au cap Fréhel, à l’écoute de cette composition sans pareil. La valise a résisté aux catastrophes du siècle dernier et le microsillon retient un chant qui respire avec ampleur. Telle une bouteille à la mer, A Love Supreme donne accès à ce lieu situé entre ciel et terre où Coltrane dans son Ascension va côtoyer ces héros de la dignité humaine que sont Martin Luther King, Malcolm X, Frantz Fanon, l’émir Abd el-Kader et Yasujirô Ozu.


Jean-Michel Hirt est l'auteur de plusieurs essais inspirés par les écrits des mystiques et de la psychanalyse.
ll vit à Paris et en Bretagne.

 

 

 

 

ECRITS DE L'INSTANT 

 

 Roger Aïm

 isbn 978-2-35780-106-6     12 euros

« On appelle poésies fugitives des pièces brèves de circonstance, dont le fond est peu de chose ou (presque) rien. Une figure lie pourtant ce petit bouquet d’éphémères : celle des voyageurs immobiles, des affamés de vérités révélées, des évadés pour voir ; ceux-là dont le “besoin de consolation est impossible à rassasier“. Je suis de leur côté. »
Serge Velay, Les fugitifs

Roger Aïm vit près de Nice à Tourrette-Levens. Ingénieur et auteur, il a fait toute sa carrière dans l’industrie aéronautique et spatiale. Passionné de littérature et fervent admirateur de l’œuvre de Julien Gracq, il consacre désormais son temps à l’écriture.

 

 

EN DEHORS DES JOURS

Roger Aïm

Roman

isbn 978-2-35780-095-3      11 euros

 

Les années se sont ajoutées aux années délivrant des doses égales de déception et de griserie. Ce soir, lorsqu’il passera le portillon de l’usine, il sera retraité. Personne ne se sera rendu compte de son arrivée et personne ne remarquera son départ.
C’est ainsi que commence l’histoire de cet ingénieur qui depuis toujours se sentait proche d’un Maupassant fonctionnaire résigné aux ministères de la Marine et de l'Instruction publique qui attendait le soir où la plume à la main, il reprendrait enfin vie.
Dans ce dernier jour d’usine, jour en dehors des jours, il classe, jette, range, dépose en vrac dans un carton ses derniers morceaux de vie comme pour détacher de lui son ombre. Enfin libéré, il retrouve son abri, sa tanière et son vieux compagnon – un bureau moucheté de taches d’encre – pour écrire, en une nuit, les aventures de Monsieur M.

Roger Aïm, ingénieur et auteur, a fait toute sa carrière dans l’industrie aéronautique et spatiale. Passionné de littérature, il se consacre désormais à l’écriture. Fervent admirateur de l’œuvre de Julien Gracq, il a notamment publié Julien Gracq - 3, rue du Grenier à Sel, aux éditions Portaparole, 2012 et Julien Gracq – Jour d’octobre, aux éditions La Simarre Christian Pirot, 2016.

 

 

POEMES    

Serge Michenaud

Préface de Frédéric Jacques Temple

isbn 978-2-35780-088-5     25 euros    

 

« Sans doute faudrait-il le secours de la psychanalyse pour étudier les arcanes d’une poésie qui, dès Scorpion-Orphée, s’est placée sous son patronage et qui fait du langage le lieu où se liquide et se recrée à la fois notre subjectivité ….
L’œuvre de Serge Michenaud apparaît comme une tentative désespérée de retrouver le paradis perdu de l’enfance et par là même de refaire, par la parole, l’unité d’un moi éclaté. Mais cela n’aurait probablement pas suffi à faire de Michenaud un grand poète, s’il n’avait su donner à sa poésie un ton de légende, puisé aux sources même de la poésie bretonne, et bien qu’il s’en défendit, user de façon souvent admirable de toutes les ressources du chant. »
Raoul Bécousse
Extrait de la revue Nouvelles à la main, n°13 bis,
Éditions Henry Fagne, Bruxelles, 1977.
Serge Michenaud est né le 3 novembre 1923 à Machecoul, près de Nantes. Au gré d’une carrière administrative, il a vécu à Toulouse à Montpellier et enfin à Bordeaux jusqu’au 31 octobre 1973, jour de sa mort.
Le présent volume réunit tous ses recueils.

VIGNE D'OCTON  

 Un utopiste contre les crimes de la République

 Marie-Joëlle Rupp

 isbn 978-2-35780-096-0     16 euros

 

 

« J’ai fait ce rêve. Il y avait sur la terre une justice pour les races soumises et les peuples vaincus. Fatigués d’être spoliés, pillés, massacrés, les Arabes et les Berbères chassaient leurs dominateurs du nord de l’Afrique, les Noirs faisaient de même pour le reste de ce continent, et les Jaunes pour le sol asiatique... » (La Sueur du burnous, 1911)
Ainsi éc
rivait Paul Vigné d’Octon, cinquante ans avant Martin Luther King.

Né à Montpellier en 1859 et mort à Octon (Hérault) en 1943, il était médecin de la Marine. Ayant servi en Afrique en pleine période d’expansion coloniale, il a été le premier à porter à la tribune de l’Assemblée nationale le récit des massacres perpétrés par les armées coloniales et ses supplétifs.
Député de l’Hérault, conseiller général du canton de Lunas, maire d’Octon, il se bat sur tous les fronts des avancées sociales tout en poursuivant une carrière d’écrivain – romans régionalistes et enquêtes journalistiques. Las de ne pas être entendu, il se fait pamphlétaire pour brocarder tout autant les abus de pouvoir dans les colonies que les impérities des services de santé durant la Première Guerre mondiale dont il révèle maints scandales. Au début des années 1920, il abandonne la politique pour se consacrer à la propagation des doctrines naturistes et de la psychanalyse, alors peu connue. Utopiste, visionnaire, un demi-siècle avant Césaire, il a mis l’accent sur le « choc en retour de la colonisation » qui corrompt et avilit tout autant le colonisateur que le colonisé. Acteur et témoin, il apporte à une période cruciale de l’histoire de la République un éclairage unique sur les mœurs parlementaires et les questions-clés de son temps qui restent plus que jamais d’actualité.

Marie-Joëlle Rupp, journaliste, auteur de plusieurs biographies et essais, est aussi scénariste.

 

 

COMPLAINTES DU POINT NOUÉ
La manufacture de Lodève

Roseline Villaumé

9782357801004    15 euros

 

Histoire d’un tapis destiné au palais de l’Élysée, imaginée à travers les vies croisées de trois licières, Alice, Leila et Fadilha, femmes de culture et de milieux très différents qui se découvrent, parfois s’affrontent, et finissent par conjuguer leurs efforts pour réaliser une œuvre commune.
Immersion dans l’univers feutré de l’atelier de tapis de Lodève – unique annexe en France de la Savonnerie – échappant aux exigences du temps, et créé à la fin de la guerre d’Algérie, pour donner du travail aux femmes de harkis qui maîtrisaient les techniques du tissage d’Algérie et du Maghreb.

Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Roseline Villaumé obtient un prix de la SACD à sa sortie en 1973.
Comédienne, elle se produit sur les planches comme sur les écrans. Installée en Languedoc-Roussillon à partir de 1982, elle se spécialise dans la mise en jeu de textes littéraires, dans la formation en milieu scolaire. Aujourd’hui, elle vit à Villeurbanne et se consacre à l’écriture.
C’est en 2012, habitant depuis peu Lodève, qu’elle a eu l’occasion de découvrir l’atelier de tapis lodévois.

 

 

 

LA TRAVERSÉE

Moni GRÉGO

Récit

isbn 978-2-35780-098-4    11 euros

 

Une vieille femme quitte brusquement sa campagne où plus rien ne l'attache, pour traverser la France, du Sud vers le Nord, et aller – qui sait ? – mourir dans un lieu qui ressemble étrangement à un théâtre puisque les vivants et les morts y règnent. Parfois même ils chantent, rêvent, racontent...
Un monde quitte un être, ici le monde rural, comme un fleuve son lit. Cet écoulement prend la forme d'un récit, qui peu à peu se vide de sa substance... Un aller simple, une traversée aux paroles précaires que seul le havre d'un théâtre peut encore accueillir, comme un lieu d'écoute universelle, absolue, un dernier refuge chaleureux pour nos identités en devenir.


Moni Grégo est écrivain et scénariste. Elle est aussi actrice, metteur en scène, directrice de la Compagnie de la Mer.

Illustration de couverture : La digue de rochers au bord de la Méditerranée entre Sète et Frontignan "Je chante sur mon chemin" de René-François Grégogna.