logo éditions domens Cahiers Jean Carrière

RETOUR PAGE D'ACCUEIL

RETOUR PAGE CATALOGUE


1 - Autour de L'Epervier de Maheux

Etudes, portraits et témoignages.

N° 1 - Novembre 2007
isbn 978-2-915285-93-2   19 euros

 

Né en 1928, disciple de Jean Giono, Jean Carrière est lauréat du Goncourt 1972 pour L’Épervier de Maheux, paru chez Jean-Jacques Pauvert. S’en suivent un triomphe et un malentendu : « Le pire, écrira-t-il plus tard dans Le Prix d’un Goncourt, c’était d’être propulsé, par la faute de ce succès excessif et brutal, dans une catégorie d’écrivains qui n’était pas la mienne. » Salué par la critique, le roman a emporté l’adhésion d’un large public. Cette chronique tragique et splendide d’une famille cévenole sonnait-elle la naissance d’un écrivain métaphysique ou la fin du roman régionaliste ? On a souvent confondu le nom de l’auteur avec celui d’un prix. Et son œuvre, romanesque et critique, a été occultée par le grand livre qui lui avait apporté le succès. à propos de Jean Carrière, disparu en 2005, Julien Gracq écrit : « La vraie littérature ne trouve plus guère de combattant aussi fougueux et aussi complètement engagé en elle.» Outre des textes inédits de l’auteur, cette première livraison des Cahiers Jean Carrière réunit des portraits et des témoignages, ainsi que des études sur une œuvre à redécouvrir.


Ont participé à cette livraison :
Charles Akopian, Madeleine Attal, Bernard Blangenois, Michel Boissard, Stéphane Bonnefoi, Jean Boulet, Olivier Boura, Patrick Cabanel, François Capelier, Emmanuel Carrière, Julien Carrière, Jean Cévenne, Christine Chollet-Bloch, Philippe Chuyen, Pierre Dupuy, Jacques-Olivier Durand, Christian Estèbe, Jérôme Garcin, Jacques Hébrard, Michel Jeury, Alain Journet, Robert Laffont, Roger Le Marc, Jean-Charles Lheureux, Jean-Louis Meunier, François-Bernard Michel, Jean-Pierre Milovanoff, Jean-Jacques Pauvert, Jean-Paul Pelras, Raphaëlle Rérolle, Auguste Roustan, Françoise Saint-Pierre, Frédéric Jacques Temple, Serge Velay.

 

2 - Ecrits de jeunesse (1942-1965)

N° 2 - Décembre 2008
isbn 978-2-35780-008-3   19 euros

Distingué en 1972 par le jury Goncourt pour L’Épervier de Maheux, Jean Carrière a quarante-quatre ans lorsqu’il accède à la reconnaissance et à la célébrité. Disciple de Jean Giono, ce romancier quasi débutant a forgé son outil et jeté les bases de son œuvredurant deux longues décennies. Cette deuxième livraison des Cahiers Jean Carrière propose un choix de textes pour la plupart inédits (poèmes, essais, autoportraits, chroniques et nouvelles) qui couvrent la période 1942-1965, ainsi que les lettres adressées par lejeune écrivain au « Magicien de Manosque ». Autant de documents propres à éclairer une œuvre considérable dont la part autobiographique a abondamment nourri la part romanesque. Plusieurs témoignages et études critiques complètent ce substantiel dossier consacré aux Écrits de Jeunesse de l’écrivain nîmois, disparu en 2005.

Ont participé à cette livraison : Émilie Allier, Belinda Cannone, Jean Carrière, Sophie Chauveau, Jacques Hébrard, Ysabelle Lacamp, Jean-Louis Meunier, René Pons, Jean-Pierre Védrines, Serge Velay.

 

 

Dans la même collection :

 

Souffrance, mort et rédemption chez Alexandre Soljénitsyne

Jean Carrière

isbn 978-2-35780-004-5   4 euros

Souffrance, mort et rédemption chezAlexandre Soljénitsyne est la préfacede Jean Carrière à l’édition Famot du Pavillon des Cancéreux (Genève, 1977). Par l’ambition et la pertinence de son propos, ce texte est une introduction magistrale à l’œuvre du Prix Nobel de littérature 1970, récemment disparu. Examinant, spécialement sous l’angle du malentendu, les interrogations qui sont au principe de ce grand roman de l’angoisse existentielle, ces pages denses, qui nous éclairent autant sur la démarche créatrice de l’auteur de L’Épervier de Maheux que sur celle de l’écrivain dissident, peuvent être lues comme le dialogue entre un exilé politique et un exilé de l’intérieur.

 

 

Tombeau de Jean Carrière

Jacques Hébrard

isbn 978-2-35780-028-1   7,50 euros

J’ai écrit cet ouvrage en mémoire de l’amitié et de la complicité qui m’ont lié à Jean Carrière durant plus d’un demi-siècle. Ses lettres, dont je livre de larges extraits, instruiront probablement le lecteur sur son aventure créatrice, ses mobiles et ses cycles, depuis les années d'apprentissage jusqu'au retirement. Jean Giono et Julien Gracq ont été pour Jean Carrière deux figures tutélaires. On sait moins que sa vocation artistique s'inspirait du compositeur Maurice Ravel, qui incarnait à ses yeux le modèle idéal de vie auquel il s'est fidèlement conformé.
J. H.

 

 

Entrée de la littérature en gare de Nîmes

Serge Velay

suivi de

Sacré Gabastou par Enrique Vila-Matas

Le prix Jean Carrière 2010 a été attribué à Enrique Vila-Matas pour Dublinesca (Ed Bourgois). Il a été remis à Nîmes le 7 février 2011. Entrée de la littérature en gare de Nîmes réunit le discours de Serge Velay, président des Amis de Jean Carrière, en l'honneur du récipiendaire, et l'éloge par Enrique Vila-Matas d'André Gabastou, son traducteur français.

isbn 978-2-35780-032-8   4 euros

 

 

Anxiété et Méditerranée

Jean Carrière

Jean Carrière a rapporté maintes fois son expérience douloureuse de la dépression, notamment dans Le prix d’un Goncourt (1987). Anxiété et Méditerranée est le texte de la conférence qu’il a prononcée le12 décembre 1990 à Marseille, à l’invitationdu Pr Jean-Claude Scotto, lors des rencontres sur le thème « Anxiété et expression culturelle ». « La dépression, s’interroge ici Carrière, n’est-elle pas la conséquence pathologique d’un malentendu entre l’homme et les différentes tensions que lui impose l’Histoire, source de tous les malentendus ? » Issu de la transcription de l’intervention du romancier, ce texte, qui restitue toute la spontanéité de son intervention, emprunte à la syntaxe propre au langage parlé. S.V.

isbn 978-2-35780-036-6   8 euros

 

 

 

RETOUR PAGE D'ACCUEIL

RETOUR PAGE CATALOGUE